Derniers sujets
» ce n'est pas un adieu
Mer 8 Mar - 22:38 par La Louche

» L’alimentation du soldat pendant la campagne de 1812
Dim 10 Avr - 21:48 par Emmanuel F

» Présentation cfabdg
Sam 20 Fév - 11:43 par Jonathan.L

» Demat deoc'h (bonjour)
Mer 18 Nov - 19:53 par La Descente (Constant)

» Des couvertures
Dim 1 Nov - 20:15 par La Béquille

» Site et forum de la Charte d'Histoire Vivante
Dim 18 Oct - 21:13 par La Béquille

» Réguisheim 1815-2015
Lun 4 Mai - 15:54 par La boussole

» Bien l'bonjour...
Jeu 26 Mar - 4:14 par La Béquille

» Bouquins à disposition
Sam 1 Nov - 0:26 par La Béquille


Réguisheim 1815-2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réguisheim 1815-2015

Message par La Louche le Lun 27 Avr - 16:08

Avril 1815. Après le glorieux retour de Napoléon aux Tuileries, les puissances européennes se liguent à nouveau contre la France pour en chasser l'Empereur.
C'est dans ce climat politique que le 248e Détachement de Marche, unité temporaire formée de soldats issus de divers régiments, est responsable de la sécurité de la région de Réguisheim, alors que le général Rapp concentre les forces nécessaires pour défendre le sol alsacien.

Le fusilier La Louche, conscrit du 18e Régiment d'infanterie de Ligne, fait partie du détachement; dernier arrivée dans la nuit du vendredi au samedi à 1h20. Commandé par l'officier La Bréole, cette petite unité rassemble 2 autres soldats du 1er de Ligne (fusiliers Deprayelle et Le Lièvre), ainsi que 8 fusiliers du 6e de Ligne (Bistouille; Bardin; Molière; La Culasse; Moustache; Silence; Pierre; Jean-Marc). Pour un effectif total de 12 personnels.

Suite à la défection de dernière heure des autorités municipales de Kayserberg (le maire d'Europe Encartée dans une Lamentable Vision de l'histoire ayant décrété que les reconstitution de l'Empire étaient apparemment belliqueuses et contraires aux valeurs républicaines...),c'est bien à Réguisheim, 30 km plus au sud, que le détachement a installé son bivouac pour le week-end; dans un sympathique jardin bordant le canal de Vauban. Faute de cabane ou d'abris, c'est en tentes que le couchage fut assuré.



Après une première soirée conviviale autour du feu, agrémentée de bières belges et de rosé fraîchement conservés dans le canal, la troupe se lève au chant du coq par étapes successives.
A 8h, le caporal Bistouille fait l'appel et distribue les corvées: on remplit les gourdes; on range les tentes; on distribue les rations; on prépare une délicieuse omelette aux oignons.

Vers 10h, le détachement se met en marche, direction le Nord. Au bout de 2km, petite halte dans les bois environnants. Halte en réalité prolongée du fait de la santé vascillante de Moustache qui a vomi toutes ses tripes et on ne sait plus trop quoi, dans la sollicitude mais néanmoins hilarité de ses camarades.



Nouvelle marche de 2km à travers le village de Réguisheim et le sentiers boisés avant la hate déjeuner. Pour chacun: pain de seigle, jambon, fromage, saucisson, oignon, pommes; ainsi qu'un excellent Riesling et d'autres vins d'Alsace.
Le groupe déplore ses premières pertes avec Moustache et la Culasse contraints de rentrer au bivouac en raison de leur santé. Les autres éléments reprennent la marche en direction du sud est, le long de la rivière Thur, jusqu'à l'Ecomusée de l'Alsace. Un chemin naturel très appréciable et immersif. Arrivés juste avant la pluie, les fiers (mais néanmoins usés) soldats s'attablent à la taverne locale et partagent une bière bien méritée, sous la bienveillance et la curiosité des employés et visiteurs du jour.



Vers 15h, la troupe reprend la route en sens inverse. 8 kilomètres à faire jusqu'au bivouac!! Pierre et Tom (Deprayelle) ayant les pieds en feu du fait de leurs nouveaux souliers, renoncent et prennent une chariotte taxi pour rentrer. Avec déjà 4 pertes, le pauvre La Bréole voit ses effectifs fondrent comme neige au soleil!
Sur le chemin, ils n'hésiteront pas à franchir la rivière à gué pour gagner en distance. Des pieds mouillés, mais un souvenir bien imprégné dans nos mémoires!



Pour regagner le bivouac, passage obligé par la ville d'Ensisheim, célèbre pour ses musées... et sa prison hautement sécurisée. La Bréole redoute donc une rencontre avec les Gendarmes, malgré la présence d'un "bleu" dans ses rangs :-). Intuition fondée, car à peine avaient-ils quitté les bois devant Ensisheim que les soldats de l'Empire furent repéré par une patrouille du PSIG (Pelonton de Surveillance et d'Intervention). Fort heureusement, et comme présumé par La Louche, les deux gendarmes ne venaient qu'avec de bonnes intentions et une grande curiosité pour l'objet de la reconstitution. Mais le hasard faisant bien les choses, l'un des deux gendarmes était lui-même adepte de la reconstitution WWII sous le pseudonyme de "Faust", connaissant un certain... Jonathan Lefrancois :-)))). Le monde est petit, décidément! On appréciera au passage l'expression du gendarme qui disait incarner le "côté obscur de la Force" :-D

Les gendarmes repartis, le groupe reprend sa progression. Les kilomètres s'enchaînent, la lassitude gagnent les rangs et les ampoules au pied se font sentir. Pour gagner encore quelques centaines de mètres, la troupe coupent à travers champs et finit dans la cour d'une propriété privée, trompée par un sentier. Le maître des lieux s'est heureusement montré compréhensif; et son très jeune enfant aura sans doute apprécié notre passage.

Arrivés au bivouac vers 20h30, la troupe fatiguée se pose et profite de la fraîcheur des éléments restés sur place pour souper sans trop d'effort. Riz, carottes, poireaux, agrémentés de lauriers et de thym; avec une tranche de lard par homme. Le reste de la soirée s'effectue autour du feu dans la bonne humeur, et l'on pouvait sentir que tous étaient fatigués Razz Pierre s'essaie à la pêche dans le canal tandis que la Bréole et d'autres y trempent généreusement leur pieds abîmés. Les guêtres et bas sont séchés au coin du feu; celles de bistouille sentiront d'ailleurs un peu le roussi!



Compte tenu de la fatigue ambiante, la matinée du lendemain se veut être tranquille. Les plus gros dormeurs (...dont la Louche, passablement épuisé par sa semaine d'examen) sont levés vers 8h. Déjeuner autour d'une très bonne recette de pommes au lard et aux oignons, avec une pointe de sucre de canne. Le ptit déj est prolongé avant que la troupe rassemblée en tenue d'exercice ne se déplacent jusqu'à un champ avoisinant pour pratiquer l'école du soldat. Maniements des armes (dont feu de 3 rangs); mouvements de pieds fermes; marche (avec pas obliques); l'essentiel et revu pour une petite révision fort utile.
A 13h, retour au bivouac pour un dernier repas froid, avant démontage du bivouac , nettoyage et rangement. La fin de l'évènement prend effet à 14h; les joyeux compagnons se disent au revoir et La Louche reprend seul la direction de la Seine-et-Marne à travers les plaines de Champagne.

Malgré le changement de dernière minute, Marc nous aura donc concocté une sortie très réussie, marquée par une marche d'environ 16 kilomètres. S'il regrette après coup un certain manque de discipline et d'immersion (sans doute lié à l'ambiance "relachée"), il aura bien fallu s'adapter aux organismes encore en manque de sorties et de marche avec l'hiver. Et je pense que tout le monde aura pris beaucoup de plaisir à se retrouver pour Réguisheim 1815!

Olivier, dit La Louche




_________________
La Louche
_________
- La France ne peut être la France sans la grandeur -
avatar
La Louche

Messages : 498
Date d'inscription : 29/01/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La Béquille le Lun 27 Avr - 16:52

Merci pour ce retour, La Louche ! 
- Plusieurs points, le premier c'est que tu sais plus conjuguer !! Razz
- Je suis content de voir que le 6ème était là, Bistouille inclus et que ça avait l'air de bien se passer compte tenu du résultat de leur AG passée.
- Je constate que vous êtes des petites natures... Culasse est toujours le colosse aux chevilles d'argile ?
- Ta capote est bien belle.
- T'as pas mis le bon pompon. Wink
- J'ai hâte de revoir vos faces de citrons.  bounce
avatar
La Béquille

Messages : 1261
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La Louche le Lun 27 Avr - 17:05

- déformation professionnelle Razz ou manque de vigilance... :-(
- yep, une franche bonne ambiance au sein du 6e apparemment. Bistouille a été caporal tout le week-end et personne ne s'en est plaint...
- Culasse est exactement ce que tu décris, de l'avis de tous ses camarades Laughing j'aurais bien voulu t'y voir avec les chaussures 19e et les pieds mouillés au lieu de tes chaussures rando de Globe Trotter!! Cela étant dit, c'est vrai qu'on faisait pas les fiers! J'avais un peu plus de coffre du fait de ma scolarité, mais j'étais aussi content d'arriver :-D
- c'est limite plus une redingote qu'une capote mais elle est pas mal; merci!
- et pour cause, c'est La Boussole qui a mon pompon bleu!
- on a aussi hâte de te retrouver, buveur d'eau douce!
-

_________________
La Louche
_________
- La France ne peut être la France sans la grandeur -
avatar
La Louche

Messages : 498
Date d'inscription : 29/01/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La Louche le Lun 27 Avr - 17:18

Au passage, ils ont loué les compétences de la Boussole en matière de volailles et de préparation du canard Laughing (souvenir marquant de St-Martin apparemment); et se sont demandés si la Béquille n'était pas le seul à avoir tenté de sécher de la viande de bœuf?...

_________________
La Louche
_________
- La France ne peut être la France sans la grandeur -
avatar
La Louche

Messages : 498
Date d'inscription : 29/01/2014
Age : 29
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La Béquille le Lun 27 Avr - 17:28

Je n'ai aucun mérite, c'est Le Fanche qui avait séché la viande pour la marche expérimentale de 2011. Il m'en reste d'ailleurs un bout dans mon havresac. Je crois qu'il ne moisira jamais. Very Happy
avatar
La Béquille

Messages : 1261
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par Jonathan.L le Lun 27 Avr - 19:49

Super résumé ! Qui donne envie d etre deja a fort l'écluse.
Effectivement je connais bien Geoffrey "faust" le fameux gendarme du psig
avatar
Jonathan.L

Messages : 334
Date d'inscription : 05/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La Trace (Benoit.G) le Mar 28 Avr - 10:57

Super récit Olivier ! Very Happy
avatar
La Trace (Benoit.G)

Messages : 345
Date d'inscription : 02/02/2014
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par La boussole le Lun 4 Mai - 15:54

Merci Olivier !
Ti es très beau et les lunettes sont superbes !!
Y'aura du canard au fort et ailleurs ;-) Mais pas trop quand même, nous serons en campagne.
(Jonathan, bien reçu ton courrier).

_________________
La boussole
Né un 18 brumaire

Brave 18e, je te connais, l'ennemi ne tient pas devant toi (Bonaparte)
- Rivoli 1797
- Austerlitz 1805
- La Moskowa 1812
avatar
La boussole
Admin

Messages : 382
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Dordogne

Voir le profil de l'utilisateur http://conscrits.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réguisheim 1815-2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum