Derniers sujets
» Officiers du 18ème de ligne entre 1800 et 1813
La Boissière-Ecole 2019 EmptyAujourd'hui à 20:37 par La Béquille

» Un breton de plus
La Boissière-Ecole 2019 Empty30/9/2019, 15:55 par La Verdure

» La Boissière-Ecole 2019
La Boissière-Ecole 2019 Empty7/9/2019, 14:21 par La Béquille

» Un Nantais pour l'Empereur
La Boissière-Ecole 2019 Empty7/9/2019, 14:06 par Jonathan.L

» je suis volontaire
La Boissière-Ecole 2019 Empty28/3/2019, 08:32 par La Verdure

» Trois gravures anciennes
La Boissière-Ecole 2019 Empty27/3/2019, 07:41 par Jonathan.L

» présentation
La Boissière-Ecole 2019 Empty9/10/2018, 13:40 par Le Flan

» Fort l'écluse 2018
La Boissière-Ecole 2019 Empty15/5/2018, 21:33 par La boussole

» Fontainebleau - 28 et 29 avril 2018
La Boissière-Ecole 2019 Empty8/5/2018, 14:34 par La Verdure


La Boissière-Ecole 2019

Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty La Boissière-Ecole 2019

Message par La Louche le 3/9/2019, 11:00

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 115%; }
Petit retex de la sortie à LA BOISSIERE-ECOLE (78), millésime 2019


Date : 30.08 - 01.09.2019


Participants Conscrits:
- Nicolas "La Béquille"
- Benoît "La trace"
- Olivier "La Louche"

- Viktor
- Kylian (appelé "François" pour la sortie)



Participants autres groupes :


Alliés
- 6e Huzaren
- 15th Hussars
- Kurkmark Landwehr (85e)
- Pomeranian Landwehr (2e)
- Sappeur Korps (King’s German Legion)
- 7e Van Linie (Hollando-Belge)
- 27e Jagers
- Chasseurs Britanniques


Impériaux
- 17e Léger
- Légion irlandaise
- 12e chasseurs
- 2e Hussards
- 7e Hussards
- 4e régiment d’artillerie de Marine
- 44e de Ligne
- Garde Impériale
(j’en oublie sûrement)






Contexte historique:
1815, la bataille de Mont Saint Jean est perdue, l’armée bat en retraite et essaie de se réorganiser au Sud-Ouest de PARIS ; La garnison de LA BOISSIERE ECOLE se trouve seule face à l’avancée des troupes Alliés marchant sur Versailles.



Déroulement :


La sortie a débuté le vendredi 30 au soir. Nous (les Conscrits) nous sommes retrouvés aux alentours de 19-20h à proximité du premier bivouac des alliés.
Pour cette sortie, nous incarnions des Gardes Nationaux de Rambouillet, équipés à la hâte : sans habit mais avec un sarrau bleu ; shako sans plaque et cocarde blanche (chapeau pour la trace), giberne sans ornements. Au vu des conditions météo, nous avons grandement appréciés d’être en sarrau !!

A noter que cette sortie marquait le grand retour de la Béquille… dans les rangs !!

La première nuit de bivouac s’est donc passée dans une clairière en lisère de bois, sur la commune de Mittainville. Sur place, il y avait une citerne à eau, du foin que nous abondamment utilisé pour dormir, mais il a fallu aller chercher le bois. De nuit, c’était pas simple : impossible de s’aventurer dans les sous-bois tellement il faisait sombre. Par chance, nous somme tombés sur un filon a proximité d’un chemin, avec peu de grosses bûches mais du petit bois sec en quantité. Nous avons aussi pu compter sur la détermination de Kylian, qui outre de ramasser le petit bois au milieu de ronces, est carrément reparti avec un demi arbre sous le bras !!
Nous avons ainsi passé une bonne soirée auprès du feu, sous les étoiles, confortablement installé dans la paille, à essayer d’épuiser au maximum nos vivres et nos bouteilles afin d’alléger le poids du havresac pour le lendemain :-D.
Contrairement à ce que nous craignions, notre stock de petit bois a tenu toute la nuit. Le feu a bien été maintenu par les bonnes volontés qui se levaient pour l’entretenir. Si la trace a été de ceux-là, il est fortement soupçonné d’avoir jeté au feu… la hachette de l’escouade !!! Car oui, elle avait disparu au petit matin, et seul le fer a été retrouvé au milieu des braises incandescentes… :-D :-D :-D

La Boissière-Ecole 2019 Img_e812
La Boissière-Ecole 2019 Img_e810
La Boissière-Ecole 2019 Img_e811
Samedi matin : réveil en douceur à 07h00. Nous avons eu le temps de manger et nous équiper tranquillement, de rouler les capotes (démonstration de la Béquille) et les couvertures, huiler les baguettes et préparer les fusils. Rassemblés en peloton sous les ordres de Steve « L’Ablette » (capitaine des Chasseurs Britanniques pour l’occasion), nous étions ainsi en unité constituée avec les homards et la landwehr. La manœuvre du jour : trouver l’ennemi et le combattre. Marc Middleton était le commandant en chef des troupes alliés.
Nous avons marché une douzaine de kilomètres sur la journée, sous une forte chaleur heureusement tempérée par une légère brise. L’organisation avait disséminé des packs d’eau tout au long du parcours emprunté, et nous nous sommes ravitaillés chez l’habitant dans un village traversé. Il ne fallait pas négliger cette problématique, car la chaleur et le poids des charges portées rendaient la marche harassante. Les pauses étaient régulières, la motivation était là, mais tout de même les organismes souffraient.
La Boissière-Ecole 2019 Img_e822
La Boissière-Ecole 2019 Img_e821
La Boissière-Ecole 2019 Img_e820

Précédés par des cavaliers hollandais qui éclairaient la marche, nous avancions à travers champs (par chemin communaux) et villages et nous avons engagés l’ennemi à quatre reprises. Le premier contact contre l’infanterie française, à la sortie d’un village, a rapidement tourné à notre avantage (précisons que le rapport de force nous était assez largement favorable). Alors que nous partions à leur poursuite, nous avons manqué de nous faire surprendre par les chasseurs du 12e qui ont chargé nos arrières (il faut dire qu’ils étaient sensés être plus proches… Globalement, sur la journée, les initiatives de la cavalerie ont fortement contrarié la manœuvre d’ensemble et le scénario). Après une pause déjeuner à l’ombre d’un bosquet (saucisson, fromage, pommes…), nous avons continué la marche et retrouvé l’infanterie ennemi retranchée sur un chemin entravé d’une barricade de fortune (un petit arbre en travers). Déployés en tirailleurs, nous avons engagés des feux avant d’aller au contact et de dégager la barricade avec, là encore, l’énergie débordante de Kylian qui l’a pratiquement enfoncé à lui tout seul. Arrivés à porter de baïonnette, nous avions pour ordre de rompre systématiquement le contact. Pour le coup, le combat était un peu brouillon, sur un terrain qui ne s’y prêtait pas. Les combats se sont achevés par une manœuvre de contournement, où les français se sont retrouvés pris en tenaille. Mais au vu la chaleur et des quelques signes de fatigue/malaise qui commençaient à se manifester, il a été mis fin aux hostilités pour la journée. Nous avons alors rallié le deuxième emplacement de bivouac allié, dans un bosquet. Sur place, nous étions bien heureux de taper dans les 700 litres de flotte disponibles, et de se déshabiller quasi intégralement afin de récupérer après avoir installé nos litières de paille. Autant l’avouer : ce ne fut pas la soirée la plus proactive, l’heure était à la récupération :-D Interdiction étant faite d’allumer des feux à l’intérieur du bosquet, nous n’avions guère de corvée à faire ou de repas à préparer. Dans la soirée, la vivandière Mylène est arrivée avec un panier plein de bouteilles et du délicieux gâteau basque (sans cerise, cela a été largement commenté :-D), nous en avons fait ripaille. D’abord éclairée par à la seule lumière d’une bougie, elle a fini par sortir son portable, ce qui était un peu dommage. Vers 22 ou 23h, les français ont débarqué, sans armes. Ils ne sont guère restés longtemps, car il n’y avait guère plus de bouteilles à partager, et des tensions sont apparues entre certaines individualités.
La Boissière-Ecole 2019 Img_e823
La Boissière-Ecole 2019 Img_e824
La Boissière-Ecole 2019 Img_e825
Dimanche : après le réveil, nous avions près de deux heures devant nous avons de nous mettre en marche. A part nettoyer les fusils et manger un morceau, nous n’avons pas vraiment fait autre chose car, l’un après l’autre, il a fallu partir en reconnaissance pour fertiliser le sol :-D (précision : l’organisation avait tout de même prévu des toilettes sèches improvisées à chaque bivouac).

Après une marche d’environ 5 kilomètres, nous avons retrouvés les forces françaises sur les « hauteurs » au nord du village de La Boissière-Ecole. Les hostilités ont débuté par des mêlées de cavalerie : Hussards anglo-hollandais contre chasseurs et hussards impériaux. Le 7e de Ligne belge (Royaume des Pays-Bas) s’est déployé en tirailleur et a engagé l’infanterie française. Notre peloton, d’abord en réserve, s’est joint au combat en avançant en ligne. Cette fois-ci, le terrain se prêtait favorablement à un combat ouvert.Nous avons effectué plusieurs feux de pelotons et feux de deux rangs avant de charger à la baïonnette. Une première fois nous nous sommes repliés, puis nous avons fait reculer les Français, ce qui nous a permis de converser et prendre à revers un peloton impérial qui n’a alors eu d’autre choix que de se disperser. Nous avons continué à avancer et à ouvrir le feu sur les Français en retraite. Vers midi, la bataille était terminée. Nous avons défilé en bon ordre dans le village avant de nous installer dans un parc, où la collation servie (melons, pain, pâté, cidre) marquait la fin de la sortie. Le temps de manger, nous avons terminé aux alentours de 14h.


Mon avis sur la sortie :

Les + :
une sortie très immersive : bivouac « à la dure », marches avec le poids des vivres à transporter, paysages en bonne partie préservés offrant un cadre idéal...
une belle expérience dans le camp alliés, avec des ordres donnés aussi en anglais
un commandement à la hauteur (Steve)
les intentions d’utiliser la cavalerie en éclaireurs et messagers
les efforts de l’organisation pour nous ravitailler en eau
le parcours et les séquences de combat bien calibrés (nombreuses pauses…)
la collation et les boissons proposées (même si l’on a payé pour)

Les - :
l’absence du chariot initialement prévu (apparemment le cheval s’est blessé), ce qui nous a obligé à limiter les vivres et affaires à transporter
les combats brouillons du samedi, quelques initiatives malheureuses
la deuxième section de notre peloton qui n’en faisait qu’à sa tête le dimanche
le faible nombre de participants : si cela a des avantages, cela limite aussi le réalisme des combats (nombreux désistements dans le camp français apparemment)
le manque d’eau malgré tout : à certains moments il a fallu légèrement se rationner
arriver la nuit pour le premier bivouac, pas pratique pour aller chercher le bois
l’immersion du deuxième bivouac contrariée par la lumière des portables et l’arrivée « amicale » des Français



Dernière édition par La Louche le 3/9/2019, 11:20, édité 1 fois

_________________
La Louche
_________
- La France ne peut être la France sans la grandeur -
La Louche
La Louche

Messages : 598
Date d'inscription : 29/01/2014
Age : 31
Localisation : Melun

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par La Béquille le 3/9/2019, 20:38

Résumé très complet et fidèle, il ne reste plus qu'à ajouter le passage de la Patrouille de France pour célébrer notre victoire ! :p
La Béquille
La Béquille

Messages : 1569
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par La Louche le 3/9/2019, 22:40

Haha bien vu!!! C’etait quand même génial, la PdF juste au dessus de nous au bon moment!

_________________
La Louche
_________
- La France ne peut être la France sans la grandeur -
La Louche
La Louche

Messages : 598
Date d'inscription : 29/01/2014
Age : 31
Localisation : Melun

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par La Béquille le 4/9/2019, 23:21

On a payé pour ça aussi ! :p
La Béquille
La Béquille

Messages : 1569
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par Jonathan.L le 7/9/2019, 13:55

Merci pour ce résumé, C’était quel groupe la 2ème section qui en faisait qu’a sa tête ?
Jonathan.L
Jonathan.L

Messages : 498
Date d'inscription : 05/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par La Béquille le 7/9/2019, 14:21

Dans la 2è section il y avait les "conscrits de Davout" qui représente le 85ème de ligne, et les gars de Bistouille du 2è en Landwehr.
La Béquille
La Béquille

Messages : 1569
Date d'inscription : 28/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La Boissière-Ecole 2019 Empty Re: La Boissière-Ecole 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum